Catégories
Interview PARIS Partage d'expérience TI·CAST

Interview – Clément Fromont

Depuis début 2021, je suis 100% à mon compte en freelance en tant que consultant marketing et j’ai un site qui me permet de développer mon activité grâce à des conseils en marketing sur clementfromont.com

  1. Peux-tu nous expliquer ton parcours ? 

À l’origine, j’ai débuté mes études en fac de droit, mais ce n’était pas une voie qui me convenait alors je me suis réorienté à la fin de mon DEUG. 
C’est à ce moment que j’ai intégré l’ISCOM en 2015 directement en 3ème année par la voie d’admission parallèle en spécialité digitale parce que j’ai toujours été fasciné par internet et les nouvelles technologies. 

J’ai fait un stage en startup en 3ème année avant d’intégrer NiceToMeetYou une agence de marketing digital à l’issue de mon stage de 4ème année en 2017. C’était une expérience formidable, entouré d’une équipe d’environ 15 collaborateurs tous plus compétents les uns que les autres. 
L’agence était également en forte croissance, c’est donc logiquement que nous avons été rachetés en 2019 par Becoming, ce qui m’a permis de découvrir la vie d’agence dans un grand groupe de plus de 300 collaborateurs. 

Je suis finalement resté 4 ans dans l’agence, d’abord en tant que chef de projet pendant 2 ans, avant de devenir consultant marketing et pour finir directeur de clientèle. 
Cette expérience était passionnante, mais j’avais aussi besoin de créer quelque chose à moi. C’est à ce moment-là, en 2020, qu’il y a eu le covid. C’est l’élément qui a précipité mon envie d’émancipation. 

  1. Qu’est ce qui t’as amené à passer en Freelance, plusieurs années après avoir démarré dans une agence ? 

Je recommande sincèrement le freelancing à toutes les personnes qui ont besoin d’autonomie et d’être le capitaine de leur propre bateau. 
C’est pour ces deux raisons (liberté et responsabilité) que j’ai décidé de quitter le monde de l’agence pour me lancer à mon compte. 

  1. Quelles compétences as-tu développé au sein de tes débuts professionnels et surtout, quelle différence note-tu entre tes débuts en agence digitale et ton expérience freelance qui s’en est suivie ? 

L’agence a un avantage important par rapport à toutes les autres carrières possibles dans la communication : la diversité des projets et des clients. 
C’est également un monde structurant que je recommande à toute personne qui souhaite développer rapidement leurs compétences et leur capacité d’adaptation. 

Au début, j’étais désorganisé et déstructuré. J’avais un peu l’habitude de faire les choses “à ma sauce”, parce que je ne savais pas quelles étaient les étapes d’un projet et les bonnes pratiques à respecter ! 
Or, c’est justement deux compétences essentielles en freelance : être très organisé et très structuré. C’est pourquoi je ne pense pas que j’aurais réussi à gagner ma vie en freelance si je n’étais pas passé par l’agence dans un premier temps. 

  1. Concrètement, explique-nous ce que tu fais en freelance ; quelles différences avec ce que tu faisais avant (en agence) ? 

En agence, j’ai eu trois casquettes. 

En tant que chef de projet, j’étais en charge de lancer et gérer le projet vendu par l’équipe commerciale en relation directe avec le client. 

En tant que consultant marketing, j’étais en charge de formaliser des stratégies de marketing digital pour nos clients et aussi de vendre l’accompagnement opérationnel de ces stratégies si besoin. 

Et tout naturellement, je suis arrivé directeur de clientèle, poste dans lequel j’étais responsable principalement de l’accompagnement commercial du client. Je formalisais les propositions commerciales et assurais le suivi du projet. 

En freelance, je suis tout à la fois ! Je prospecte, je signe mes contrats et j’accompagne mon client. 

Je suis à la fois commercial, chef de projet et consultant. 

La vraie différence réside dans la typologie des clients que je sers. En agence, on s’occupait principalement de grosses PME et des ETI.  

Maintenant, je travaille principalement avec d’autres indépendants, des entrepreneurs et des startups en forte croissance. 

  1. Quelles compétences sont d’après toi nécessaires pour se lancer en freelance de manière efficace ? 

Je pense que la compétence principale à maitriser en freelance pour se lancer est le commerce. 

En effet, si vous n’êtes pas capable de vendre votre projet alors vous ne faites pas de chiffre d’affaires et vous n’arrivez pas à vivre. 

Concrètement, gagner des projets en freelance consiste à 3 choses : 

  • Valoriser son réseau et le développer 
  • Prospecter dans des réseaux et des évènements 
  • Créer du contenu pour générer du trafic (c’est d’ailleurs le but de mon site) 

Grâce au commerce, vous pouvez assurer de développer votre carrière parce que le reste des compétences peuvent se perfectionner lors des projets voire en sous-traitant des points trop techniques. 

  1. Avec le recul, quel(s) conseil(s) pourrais-tu donner à quelqu’un qui souhaiterais se lancer dans le freelance mais qui a encore quelques interrogations et appréhensions ? 

Je recommanderais d’y aller par étape. 
D’un point de vue juridique et fiscal, le régime de l’autoentreprise est très facile à mettre en place et à gérer. (Vérifiez bien sur votre contrat de travail que vous avez le droit de cumuler le statut et votre poste si vous êtes salariés). 

Une fois le statut créé, vous pouvez vous inscrire sur différentes plateformes de freelance comme Malt ou Crème de la crème

Enfin, vous pouvez prospecter dans votre entourage ou des entreprises pertinentes en proposant une offre bien cadrée qui pourrait aider votre prospect directement dans un email personnalisé. On appelle ça du cold emailing. 
Vous verrez ainsi rapidement quels sont les résultats et si votre profil intéresse des clients ou pas encore assez. 

Vous pourrez ainsi démarrer progressivement et vous lancer le jour où ça marchera suffisamment bien. 

  1. Quels sont les points positifs que tu gardes de ce (re)virement vers le freelance ?  

Le freelancing en marketing digital offre de nombreux avantages : 

  • La liberté de gérer son temps comme on l’entend 
  • La liberté géographique qui permet de travailler d’où l’on veut (même à l’autre bout du monde) tant qu’il y a une connexion qui tient la route ! 
  • Le potentiel de développement de votre carrière en fonction de vos envies 

Pour toutes ces raisons, je ne regrette absolument pas mon choix et je vous souhaite aussi de lancer votre carrière freelance. 

Et si vous souhaitez en savoir plus sur la vie de freelance, je partage certaines des coulisses sur mon compte LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/clement-fromont/